Rubriques contenant des annonces :
- Remplacement (0) -
- CDI (2) -
- CDD (1) -
- Proposition de these (0) -
- Etranger (0) -
- Demande d'emploi (0) -
Mots à Rechercher :

Gérer votre annonce déja en ligne !

Si vous avez déja publié votre annonce, vous avez choisi un mot de passe et un numéro d'annonce (ID) vous a été fourni. Vous pouvez alors les ré-utiliser dans cette partie pour retrouver votre annonce, pour la modifier ou la supprimer.

n° annonce (ID) :
Mot de passe :
Passer une annonce !

Ajouter une annonce dans la rubrique :
CDD.


Dans le formulaire de saisi de votre annonce, vous aurez a choisir un mot de passe. Un numéro d'annonce (ID) vous sera fourni en fin de procédure. Notez les bien car ils vous permettront de retrouver ultérieurement votre annonce pour éventuellement la modifier ou la supprimer.



- CDD -
(1 annonce trouvée)

> Ajout d'une annonce dans cette rubrique <

- LIMOGES (87) -
[Saisie le : 04/10/2018] - [Validée le : 11/10/2018] - [Fin de parution le : 08/02/2019]

Nom : GODARD
Prénom : Isabelle
Fonction : Adjoint Des Cadres Drh Secteur Recrutement
E-mail : isabelle.godard@chu-limoges.fr
Téléphone : 05 55 05 87 95
Fax :

Fiche de poste physicien médical
CHU de Limoges
Service de radiothérapie

PRESENTATION DU POSTE

Fonction : Fiche de poste du Physicien Médical sur le site de Limoges.
Métier : Physicien Médical ou « PSRPM », Physicien Spécialisée en Radio Physique Médicale, ou Radio Physicien 

Liaisons hiérarchiques :
Le physicien médical est intégré au service de Radiothérapie qui fait partie du pôle Biologie-Cancer.
Il dépend donc du cadre supérieur de santé administratif de ce pôle.
Liaisons fonctionnelles :
- Le physicien médical référent qui coordonne les activités des physiciens médicaux.
- Médecins radiothérapeutes, oncologues, radiologues et médecins nucléaires.
- Techniciens-Dosimétristes.
- MERM, AS, ASH brancardiers et secrétaires des Services de radiothérapie, médecine nucléaire et radiologie.
- Cadres de santé des différents services où le Physicien Médical intervient.
- Ingénieur et techniciens biomédicaux.
- Personne Compétente en Radioprotection et ses suppléants.
- Ingénieur qualité
- Constructeurs et techniciens de maintenance des divers matériels.
- D.S.I. (Direction du Système d'Information).
- Responsable et acteurs du pôle Biologie-Cancer

MISSIONS
Mission principale :
Les missions du physicien médical (PSRPM) sont décrites dans l'arrêté du 19 novembre 2004 :
« Le physicien médical s'assure que les équipements, les données et procédés de calcul utilisés pour déterminer et délivrer les doses et activités administrées au patient dans toute procédure d'exposition aux rayonnements ionisants sont appropriés et utilisés selon les dispositions prévues dans le code de la santé publique, et notamment aux articles R. 1333-59 à R. 1333-64 ; en particulier, en radiothérapie, elle garantit que la dose de rayonnements reçue par les tissus faisant l'objet de l'exposition correspond à celle prescrite par le médecin demandeur. De plus, elle procède à l'estimation de la dose reçue par le patient au cours des procédures diagnostiques réalisées selon les protocoles prévus à l'article R. 1333-69 du code mentionné ci-dessus.
En outre :
- Il contribue à la mise en œuvre de l'assurance de qualité, y compris le contrôle de qualité des dispositifs médicaux
- Il contribue au développement, au choix et à l'utilisation des techniques et équipements utilisés dans les expositions médicales aux rayonnements ionisants
- Il contribue à l'élaboration des conseils donnés en vue de limiter l'exposition des patients, de leur entourage, du public et les éventuelles atteintes à l'environnement. A ce titre, elle apporte les informations utiles pour estimer la dose délivrée à son entourage et au public par un patient à qui ont été administrés des radionucléides en sources non scellées ou scellées
- Il participe à l'enseignement et à la formation du personnel médical et paramédical dans le domaine de la radio physique médicale. »

Missions spécifiques (en complément de la mission principale) :
Les missions du physicien médical concernent trois domaines :

Dans le domaine de la radiothérapie externe et curiethérapie
Activité dosimétrique et traitements
Le physicien médical :
. Valide les calculs dosimétriques des plans de traitement.
. Assure le contrôle de l’activité des sources de rayonnement utilisées pour
le traitement des patients ainsi que la gestion des stocks.
. Participe aux réunions de contrôle de qualité des traitements.
. S’assure du bon fonctionnement des appareils de traitement en réalisant ou faisant réaliser sous sa responsabilité les contrôles nécessaires à cet effet et les contrôles réglementaires prévus par l'AFSSAPS.
. Réalise des études pour évaluer l'efficacité de certaines pratiques dosimétriques.
. Valide les résultats du double calcul et les mesures in-vivo
. Autorise la reprise des traitements sur une machine après une panne ou une maintenance.

Activités métrologiques

Le physicien a une activité métrologique dans les cas suivants:

. Réception et installation d'un nouvel équipement (accélérateur, simulateur-scanner, CHD...). Il supervise l'ensemble des mesures nécessaires à la recette d'un appareil de traitement et à la constitution de la bibliothèque du TPS

. Réception et calibration d'une source radioactive
. Contrôles dosimétriques des installations.
. Contrôles de radioprotection du patient.
. Mise en place de nouvelles techniques.
. Participation à des inter-comparaisons au sein de sa société savante

Irradiations de haute technicité

Le physicien participe à la réalisation de la technique de traitement par irradiation corporelle totale (ICT) en termes de préparation et de contrôle de déroulement de l’examen. Il assure :
. La calibration des diodes de mesure.
. La mesure et le calcul de la dose reçue par le patient.

Dans le cas de la mise en place d'une nouvelle technique, il assure :
. Le développement de la technique.
. Son adaptation dans le service.
. La formation des techniciens-dosimétristes, des manipulateurs et des médecins.
. La rédaction des procédures.

Curiethérapie

Le physicien participe :
. Aux traitements gynécologiques, de peau, de bronches par curiethérapie à haut débit (Ir192).
. Aux curiethérapies haut débit de prostate (Ir192).

Irradiations particulières

Le physicien définit les conditions d'irradiation :
. Des PSL (produits sanguins labiles).
. Des cellules fournies par les laboratoires de radio biologie.

Informatique

Le physicien est responsable de l’introduction et du contrôle des données :

• Utilisées pour calculer les doses délivrées aux patients avec les stations de dosimétrie TPS.
• Dans le système informatique de gestion de la fiche technique en radiothérapie.
L’unité de radio physique, dont fait partie le physicien, définit met en oeuvre
et contrôle, avec la collaboration des fournisseurs, l’ensemble des quipements informatiques utilisés sur le plateau technique d’irradiation :

- Stations de commande des appareils de traitement.
- Stations du réseau des fiches techniques.
- Communication des stations avec les imageurs du CHU.

Il participe également à l’élaboration de programmes ou de fonctions permettant par exemple le recueil de données statistiques, la gestion des sources radioactives, l'amélioration des traitements par ICT...

Dans le domaine de la Radiologie Diagnostique et Interventionnelle

Le physicien médical collabore dans toutes les activités de routine et de recherche appliquée en Radiologie diagnostique. Voici la liste, non exhaustive, des tâches dont il peut être chargé :

. Participer à l'assurance qualité des dispositifs émettant des rayonnements ionisants :

o Assurer une veille documentaire sur les rapports de contrôle qualité réalisés par les sociétés externes.
o Organiser la mise en oeuvre d’actions correctrices si non-conformité.
o Réaliser éventuellement des contrôles complémentaires pour les installations de scanographie, radiologie conventionnelle et interventionnelle ainsi qu’en
mammographie.

. Intervenir dans le domaine de la radioprotection du patient :

o Mettre en place et suivre des NRD.
o Estimer des doses reçues lors de procédures diagnostiques ou interventionnelles.
o Sensibiliser le personnel sur les méthodes permettant d’optimiser la dose
délivrée au patient.
o Travailler à l’optimisation des protocoles utilisés en scanographie et radiologie interventionnelle afin de trouver le meilleur compromis qualité d’image / dose délivrée.

. Expertiser la conception des locaux :

o Donner des conseils permettant de respecter la législation, les bonnes pratiques ainsi que les besoins du service.
o Donner un avis sur les contrôles de radioprotection des bâtiments.

. Participer au développement du service :
o Donner un avis sur les achats de matériel.

Dans le domaine de la médecine nucléaire
Les activités de Médecine Nucléaire où le physicien médical a un rôle à jouer selon la législation concernent la dosimétrie et la radioprotection du patient mais aussi l'optimisation et l'assurance qualité, le développement et l'utilisation de techniques et d'équipements complexes

Dosimétrie et radioprotection du patient
. Dosimétrie du patient

. Mesure de l'activité administrée au patient.

. Estimation de la dose délivrée par les radio pharmaceutiques au cours des examens diagnostiques conventionnels ou nouveaux.
. Estimation dosimétrique en radiothérapie interne.
. Évaluation dosimétrique à l'occasion d'incidents.

. Radioprotection du patient, de son entourage
. Participation à l'information des patients et de leurs accompagnants, du point de vue de la radioprotection.
. Participation à l'élaboration des niveaux de référence diagnostiques et à l'estimation des doses reçues par la population.

. Optimisation -assurance qualité
. Contrôle de qualité du matériel à sa réception puis régulièrement en utilisation clinique.
. Participation au choix du matériel en collaboration avec les utilisateurs lors de l'établissement du
cahier des charges, de tests sur les appareils...
. Participation à la démarche de matério vigilance.

. Développement et utilisation de techniques et équipements complexes
. Exploitation des données cliniques acquises à des fins de quantification ou lors d'examens dynamiques et tomographiques.
. Participation à la mise en oeuvre de nouveaux protocoles d'examen pour
laquelle le physicien médical peut définir l'appareil le mieux adapté et ses conditions optimales d'utilisation pour l'exploration envisagée.
. Modification et/ou développement d’appareillages tels qu'un nouveau collimateur ou de nouveaux systèmes ou accessoires en collaboration avec un constructeur.
. Développement de logiciels d'acquisition et/ou d'exploitation des données.

Activités de recherche et/ou d'enseignement

Suivant la nature et les orientations du service, le physicien médical peut se voir confier des activités qui complètent les obligations réglementaires et qui s'inscrivent dans la stratégie de l'équipe médicale.
Suivant la nature du Service de Médecine Nucléaire, le physicien médical peut se voir proposer des activités d'enseignement.
Du fait de ses connaissances et de son expérience, il est à même de participer aux actions de formation théorique et pratique du corps médical et aramédical, en particulier en matière de radioprotection.
Il peut également s'insérer dans l'équipe de recherche médicale et y trouver toute sa place en tant que scientifique

Dans tous les domaines

Communication

Chaque fois qu'une décision importante est à prendre (choix d'un matériel, nouvelle technique...), l'ensemble des physiciens de l'unité de radio physique se réunit pour en discuter. De plus ils font régulièrement le point sur l’ensemble des problèmes liés au fonctionnement des équipements dont ils ont la charge et sur les actions en cours concernant la radio physique.
Un physicien participe aux réunions pour la mise sous assurance qualité des procédures des différents services où il intervient.

Enseignement

Le physicien intervient dans des actions de formation ou d'enseignement auprès de médecins, de manipulateurs, de technicien-dosimétristes, de cadres de santé, etc...

Il dispense des heures d'enseignement aux étudiants du DTS d’imagerie médicale et radiologie thérapeutique ; formation mise en place en septembre 2008 au sein du Lycée Valadon de Limoges.

Recherche

Le physicien encadre les stagiaires pour leurs mémoires de fin d’études qui
contribuent ainsi à la recherche
clinique.
Il peut être amené à participer à des enseignements post universitaire (EPU), des congrès ou des journées scientifiques sous forme de publications ou de présentations.


PARTICULARITE DU POSTE ET RISQUES PROFESSIONNELS LIES A
L’ACTIVITE

Spécificités du poste :
Le Physicien Médical a pour vocation de répondre aux besoins des patients traités en Radiothérapie, ainsi que dans les autres services du CHU qui emploient des sources de rayonnements ionisants.
La structure de Physique Médicale fonctionne donc en continu de façon à couvrir l'amplitude d'ouverture des postes de traitement de la Radiothérapie et intervenir dans les autres services, de manière générale entre 8h et 18h.
Toutefois, en fonction des nécessités, le Physicien Médical pourra être amenée à travailler en dehors de ces horaires tout en respectant la législation sur le temps de travail et de repos.
Le Physicien Médical sera astreint à un planning général validé par le Physicien Médical référent de façon à répondre au mieux, en fonction du personnel disponible, aux contraintes imposées.

La validation des compétences du physicien médical dans les différents domaines précités est formalisée dans une fiche de compétences tenu à jour par le physicien référent.
Celle-ci autorise ou non l’autonomie du physicien médical dans les activités
ou actions référencées.


Formations obligatoires requises :
Le Physicien Médical doit être titulaire du DQPRM

Prévention - Sécurité (risques liés au poste, habillement, protection) :
- Port du dosifilm obligatoire

PROFIL REQUIS

Formations – Qualifications (Savoir) :
Le Physicien Médical doit être titulaire du DQPRM

Connaissances particulières (Savoir-faire) :
Langue anglaise

Qualités professionnelles (Savoir-être) :

- Esprit d’initiative.
- Disponibilité.
- Autonomie.
- Réactivité.
- Capacité d’intégrer les évolutions techniques et évolutions réglementaires à sa pratique
professionnelle.
- Capacité à travailler en groupe


> Ajout d'une annonce dans cette rubrique <